• Contact Us
  • Contact Us

94% des participants

affirment que Landmark a marqué une différence profonde et durable dans leurs vies.

Le Week-end qui a changé ma Vie

TEEN Magazine, (USA) février 1997.

Vous avez probablement au moins une fois dans votre vie assisté à un séminaire d'enrichissement personnel quelconque. Mais ce genre de cours peut-il vraiment vous aider ? Oui, affirme une fille de 16 ans, dont la vie a été changée par un séminaire d'enrichissement personnel d'un week-end.

J'en ai toujours voulu à ma mère parce qu'elle travaillait beaucoup lorsque j'étais petite, et je ne la voyais pas beaucoup. Un jour, nous nous sommes tellement disputées que je me suis enfuie de la maison. Mais je n'ai pu aller plus loin que la gare de chemin de fer, avant que mes parents ne viennent me chercher et ne me ramènent à la maison.

Pourtant, je ne pensais absolument pas à cela un vendredi matin, alors que mes parents me conduisaient à 30 miles de New York, pour un séminaire d'enrichissement personnel de trois jours à l'intention des adolescents, appelé Le Forum de Landmark. « Cela va être horrible. » Je ne savais pas que ma vie - et mon attitude - en seraient changées à jamais.

Nous sommes arrivés là-bas, je me suis inscrite et j'ai dit au revoir à mes parents. J'ai mis une étiquette avec mon nom, et je me suis assise dans un auditorium en compagnie d'environ 100 autres adolescents.

Au cours de pauses et du déjeuner, j'ai rencontré beaucoup de personnes formidables. A la fin du premier jour, j'avais en fait hâte de revenir le lendemain, surtout à cause de mes nouveaux amis.

Le samedi, le leader nous a demandé, « quel est votre numéro ? » Il expliqua que tout le monde a un « numéro » - un mauvais comportement que l'on n'aime pas, mais qui pourtant, fonctionne pour nous. Il dit que l'on ne peut pas être heureux tant que l'on n'a pas renoncé à ce « numéro ».

J'ai confessé que mon numéro était le mensonge. Non seulement je mentais à mes parents au sujet de la drogue, je mentais au sujet de beaucoup de choses, pour rendre ma vie distrayante et intéressante. J'étais même fière parce qu'on m'avait dit que j'étais si bonne menteuse. Pourtant, admettre devant 100 personnes que j'étais une menteuse ne m'a pas remplie de fierté, je me sentais gênée. Je me suis sentie encore plus embarrassée lorsque, pendant la pause, j'ai entendu une fille dire qu'elle détestait les menteurs. De façon évidente, il était temps que je remette en question l'habitude que j'avais de mentir.

A la fin de la deuxième journée, les gens commençaient à changer. Un de mes nouveaux amis, qui était drogué, alla aux toilettes après la session de la journée, et y jeta un sachet d'herbe.

Le dimanche, l'animateur effectua un exercice intéressant, appelé « chocolat/vanille ». Il demanda à l'une de nous de s'asseoir sur une chaise sur la scène, et il lui demanda si elle préférait le chocolat ou la vanille. Puis, il demanda à une autre personne de s'asseoir sur la scène, et de choisir entre vanille et vanille. De façon évidente, la deuxième personne n'avait pas le choix.

Cet exercice a servi à illustrer le fait que parfois, dans la vie, on n'a pas le choix, et qu'il faut accepter la situation qui est la nôtre au lieu de nous plaindre ou d'agir en victime. Une fille se leva dans le public, et commença à parler de sa mère, une droguée, et confia à quel point elle la haïssait.

« Je veux une nouvelle mère, » pleurait-elle. « Malheureusement, tu ne peux pas choisir une nouvelle mère, » répondit l'animateur. « Il faut que tu fasses avec celle que tu as et que tu l'acceptes. » Cela m'a profondément touchée. Cela m'a permis de réaliser que, pour le meilleur et pour le pire, ma mère était ma mère. Je ne pouvais pas en choisir une autre, mais je pouvais essayer de faire de mon mieux avec ma situation.

Un des moments que j'ai trouvé le plus puissant eut lieu le dimanche. L'animateur demanda : Qu'est-ce que la vie ? » Certains dirent des choses comme « la vie est horrible », ou ils faisaient des plaisanteries : « la vie est comme une boîte de chocolats ». Puis l'animateur a dit : la vie n'est rien de tout cela. La vie est ce que vous en faites. Le pouvoir d'agir et de changer les choses dans votre vie est en vous. La vie n'a que le sens que vous lui donnez. »

Jusqu'alors, j'avais pensé que la vie était vraiment horrible, et le serait toujours. Je n'avais jamais pensé que je pouvais y faire quelque chose. Lorsque je suis rentrée du Forum, la tête me tournait à cause de toutes les nouvelles idées auxquelles j'avais été exposée. Il est difficile d'expliquer tout ce que j'ai appris, mais tellement de choses que l'on m'a enseignées ont changé ma façon de penser - au sujet des études, de ma mère, des mensonges, de la drogue, de ma vie entière. J'ai réalisé que mon attitude par rapport à l'école pouvait changer, que je pouvais changer ma relation avec ma mère.

Nous nous sommes assises et avons eu une conversation géniale. Nous avons également déterminé un certain nombre de règles de base que nous pouvons observer. Maintenant, nous nous entendons 100 fois mieux. Notre relation n'est pas parfaite, mais nous sommes amies - ce que je n'aurais jamais cru possible.

J'ai également décidé d'effectuer d'autres changements. J'ai arrêté de prendre de la drogue, et j'ai essayé d'arrêter de mentir. Au lieu de cela, je mets mon énergie dans le football, le volley-ball, et l'athlétisme. J'ai joué dans les productions de La mégère apprivoisée et de La ferme des animaux par mon lycée. Je participe aussi à la rédaction du journal scolaire. Je ne déteste plus la vie - je l'adore ! Je n'aurais jamais cru que je pourrais être si heureuse. Et je le dois en grande partie au Forum. Je sais que cela a l'air difficile à croire, mais ce week-end a totalement changé ma vie.

Options de prise en main de sa vie
De nombreuses organisations peuvent aider les filles à prendre leur vie en main, à acquérir des compétences et à gagner de la confiance en soi…

  • La fondation pour la jeunesse Hugh O'Brien propose chaque année 90 séminaires d'aptitude à diriger, aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique et aux Bahamas. Pour pouvoir s'inscrire, les adolescents doivent se soumettre à un processus de sélection dans leur lycée (demandez à votre psychologue scolaire de participer à ce programme).
  • Girls Inc. et ses 144 bureaux dans tout le pays offre des ateliers de mathématiques, de science et de sport, entre autres. Ces séminaires visent à aider les filles à développer des talents et à acquérir une plus grande confiance en soi. Bien qu'ils s'adressent aux adolescentes de milieux défavorisés, tout le monde peut y participer. (Pour de plus amples informations, appelez le 212-689-3700).
  • Presque toutes les associations de Jeunes Femmes Chrétiennes (YMCA) organisent des programmes continus pour les adolescentes - de la culture physique à la formation professionnelle - certaines proposent également des ateliers de confiance en soi et des groupes de discussion pour les adolescentes. (Appelez la section locale ou le 1-888-YMCA-INFO).
  • L'organisation nationale des femmes (NOW) offre aux filles des occasions de faire avancer la cause du féminisme (tout en acquérant une plus grande confiance en soi). Recherchez le bureau de NOW le plus proche de vous dans les pages jaunes (il y en a 600 aux Etats-Unis) et demandez s'il organise un groupe de jeunes féministes.
  • Les Girls Scouts d'Amérique ne s'adressent pas seulement aux petites filles (on peut s'inscrire de 5 à 17 ans pour seulement 6$ plus l'uniforme) et sa principale mission est de préparer des femmes leaders. (Consultez les pages jaunes pour trouver le bureau le plus proche de vous.)

Landmark Worldwide

Avoir une vie extraordinaire
Redéfinir le possible

Inscrivez-vous maintenant